PUBLICITE

PUBLICITE

Sommet de l’UA : Appels à l’action face aux défis continentaux

Lors de l’ouverture du Sommet des chefs d’État de l’Union africaine (UA) ce samedi, le président de la Commission de l’organisation panafricaine, Moussa Faki Mahamat, a dressé un tableau alarmant de la situation sur le continent, marquée par des coups d’État, des élections contestées et des conflits persistants.

La Libye reste divisée, le Soudan est meurtri, la Corne de l’Afrique connaît des tensions croissantes, les Grands Lacs se trouvent dans une situation préoccupante et le Sahel suscite de vives inquiétudes, a énuméré Moussa Faki Mahamat. Il a également souligné l’impact dévastateur du terrorisme dans certains pays africains et la montée des changements de gouvernement non constitutionnels.

Le président de la Commission de l’UA a particulièrement appelé le Sénégal, un « pays modèle en matière de démocratie », à retrouver « la voie de la sagesse » après la crise provoquée par le report controversé de l’élection présidentielle par le président Macky Sall.

Moussa Faki a salué l’engagement du président sénégalais à respecter la décision du Conseil constitutionnel invalidant le report de l’élection, tout en appelant à la tenue rapide d’élections inclusives, libres et transparentes, conformément aux demandes de la juridiction constitutionnelle sénégalaise.

PUBLICITE

Six des 55 États membres de l’UA sont absents du Sommet cette année en raison de coups d’État, tandis que les discussions se poursuivent en marge sur la situation dans l’est de la République démocratique du Congo.

PUBLICITE

Moussa Faki a également critiqué l’inefficacité de l’UA, soulignant que 93 % des décisions prises au cours des trois dernières années n’avaient pas été mises en œuvre. Il a déploré la tendance des États membres à violer les décisions des organes continentaux, entravant ainsi la capacité de l’UA à faire entendre sa voix.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par le transfert de la présidence tournante de l’UA de la Comores à la Mauritanie, et l’accession de l’UA au sein du G20 a été saluée, avec un appel à une contribution efficace de l’Afrique à ce forum mondial.

Malgré l’absence du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, en raison de problèmes de vols, le Sommet de l’UA se poursuit avec l’espoir de trouver des solutions aux défis continentaux pressants.

Laisser un commentaire