PUBLICITE

PUBLICITE

Révélation : Al Jazeera fait des révélations accablantes

Al Jazeera a publié un article dénonçant l’utilisation abusive des équipements de sécurité fournis par l’Union Européenne (UE) lors des manifestations au Sénégal. Selon l’enquête menée par les journalistes du média, les forces de l’ordre ont utilisé des véhicules destinés à la protection frontalière entre le Sénégal et le Mali pour réprimer les manifestations internes.

Le projet GAR-Sl Sahel, financé par l’UE à hauteur de 75 millions d’euros (49 milliards de FCFA), était censé être un projet régional visant à lutter contre la migration en Afrique. Cependant, au lieu d’être utilisés pour cette fin, les équipements ont été détournés pour réprimer les manifestations au Sénégal. Des unités d’élite prévues pour lutter contre la criminalité ont été intégrées aux forces de sécurité sénégalaises et utilisées pour réprimer les manifestations en faveur de la démocratie.

Le projet GAR-SI Sahel a été mis en œuvre dans plusieurs pays de la région, mais celui du Sénégal a coûté plusieurs milliards de FCFA. L’unité sénégalaise, créée en 2017, visait à protéger le pays des incursions potentielles de groupes armés et du trafic de migrants. Cependant, ces unités ont été utilisées pour réprimer non seulement les manifestations après le report de l’élection présidentielle, mais aussi une caravane de protestation organisée par Ousmane Sonko en 2023.

PUBLICITE

La révélation de l’utilisation détournée des équipements de sécurité de l’UE soulève des préoccupations quant à l’utilisation des fonds destinés à des projets spécifiques et soulève des questions sur la responsabilité et la transparence dans la gestion de tels projets.

PUBLICITE

source: seneweb

Laisser un commentaire