PUBLICITE

PUBLICITE

Qui est « Serigne Ngundu », le surnom que Sonko donne à Bassirou Diomaye Faye ?

Lors d’une conférence politique qu’il animait, ce dimanche, sur l’esplanade du Grand Théâtre de Dakar, le leader de Pastef, Ousmane Sonko, a raillé le président de la République.

Revenant, en effet, sur ses liens amicaux et fraternels solides entre lui et Bassirou Diomaye Faye, le Premier ministre a raconté une anecdote en taquinant le chef de l’Etat qu’il dit avoir surnommé « Serigne Ngundu », par le passé. 

PUBLICITE

Depuis, sur les réseaux sociaux, les extraits de cette partie du discours de Sonko font le tour de la toile. Mais en réalité, « Serigne Ngundu » n’a jamais existé. Il s’agit plutôt d’un personnage de l’humoriste Sandiogou Mbengue, une voix médiatique très connue dans le paysage médiatique sénégalais notamment sur les antennes de Walfadjri. 

Dans cette émission, il commentait l’actualité avec un ton drôle et captivant, pour faire rire les auditeurs et téléspectateurs du groupe de Sidy Lamine Niass.  
D’ailleurs, l’homme, qui a fait plus d’une décennie dans le milieu des médias, a réagi à cette vague de réactions comiques à la suite de la sortie d’Ousmane Sonko. Selon lui, tout a commencé sur les ondes de Walfadjri Fm. « Je faisais le journal des faits divers, c’est alors que j’y ai inclus deux émissions, dont le sketch Serigne Ngundu dans laquelle je jouais le rôle de « Serigne Ngundu » avec des voix comiques. Je jouais en même temps le rôle de son interprète en changeant ma voix », a-t-il expliqué, rappelant que l’émission avait un succès extraordinaire. 
« J’avais beaucoup de retours positifs. Quelque temps après, quand j’ai commencé l’émission « Nepad Musical », on m’a suggéré de reprendre le sketch « Serigne Ngundu » à la télé », a-t-il expliqué. Mais là, il était joué un peu différemment. Le comédien explique qu’il avait gardé son rôle de « Serigne Ngundu », tout en faisant recruter des artistes, « les disciples », qui écoutaient avec beaucoup d’attention leur « marabout ». Et il appartenait, cette fois-ci, à l’humoriste Buur Gueweul de jouer le rôle de l’interprète.
Sa Ndiongou indique que son message passait bien et que son émission était bien suivie surtout par les agents de l’administration. Et sûrement Ousmane Sonko, alors inspecteur des impôts, en faisait partie.

PUBLICITE

Laisser un commentaire