PUBLICITE

PUBLICITE

Niger: le régime militaire lance des avis de recherches contre des responsables du gouvernement déchu

Le régime militaire qui a pris le pouvoir au Niger à la suite d’un coup d’État a émis des avis de recherche à la rencontre d’environ vingt personnalités du gouvernement précédent. Ces personnalités sont accusées d’implication présumée dans un complot visant à porter atteinte à la sûreté et à l’autorité de l’État à la suite du changement de régime survenu le 26 juillet. Parmi les personnes recherchées figurent l’ancien Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou, le chef de la diplomatie Hassoumi Massoudou, l’ambassadrice du Niger en France Aïchatou Boulama, et d’autres ministres et responsables gouvernementaux. Certains étaient hors du Niger lors du coup d’État, tandis que d’autres ont réussi à quitter le pays depuis. Des médias locaux ont également rapporté que plusieurs dignitaires de l’ancien régime avaient été incarcérés, mais les autorités militaires n’ont pas confirmé ces informations. Le président élu Mohamed Bazoum a été séquestré depuis le coup d’État, et le pays est actuellement sous le contrôle du régime militaire.

PUBLICITE

Laisser un commentaire