PUBLICITE

PUBLICITE

Mon patron Macky Sall, le républicain au cœur : Ma part de vérité sur le soldat Macky

Un homme d’État avec une expérience exceptionnelle, pleine de générosité et de sagesse. Notre compagnonnage qui date du mois béni de Ramadan en 2009, ficelé chez lui en présence des autres leaders co-fondateurs de « Macky 2012 » occasionnant la signature au mois d’octobre 2010 aux Parcelles Assainies de notre alliance avec le candidat Macky Sall où nous avons assuré la coordination de ladite coalition. Nous sommes les premiers alliés du Président Sall dans cette commune du département de Dakar. Nous étions membres du pool mobilisation de la campagne Présidentielle de 2012 dirigé par le Ministre d’Etat Makhmoud Saleh et le député Imam Mame Mbaye Niang.

De Benno Book Yaakaar (BBY) à la majorité Présidentielle élargie, nous avons vu un homme d’une générosité légendaire, qui respecte ses engagements, ses devoirs, ses rendez-Vous mais aussi qui ne prend pas ses alliés comme des larbins mais plutôt comme des compagnons de lutte. Son humilité l’exhorte à s’adresser à ses ainés en ces termes «Grand Idy, Président pour Moustapha Niass, Tanor et autres». Et nous autres les petits poussés, le Président Sall nous a toujours respecté et honoré.

Cet homme de consensus , grand bâtisseur, Homme d’Etat, Chef suprême des forces armées, gardien de la constitution, a su rehaussé notre pays le Senegal sur tous les plans par ces actes, ses réalisations palpables, grâce à son savoir-faire.

Benno Book Yaakaar, les patriotes épris de valeurs, les républicains. Nous avons l’obligation de protéger  le soldat Macky Sall. Nous sommes témoins de beaucoup de faits. Son sens d’écoute et du respect de l’être humain, l’oblige à ne pas accepter les arrogants par leurs positions… Macky Sall respecte ses militants et ceux de l’opposition surtout les plus radicales même pendant la conquête du pouvoir où il a toujours prôné le respect de l’être humain .

Le mercredi 30 janvier 2024, chose inédite , le PDS conteste et accuse certains membres du Conseil Constitutionnel de corruption supposée. La neutralité du Chef du Chef de l’État garant de la constitution prouve à quel point il croit aux institutions de ce pays surtout à la séparation des pouvoirs.

Chers honorable député, Excellences, chers politiques, vous devez tous tenir compte que notre beau pays est entouré de cercle de feu en atteste certains pays qui viennent de quitter la CEDEAO entrainant à coup sûr des conséquences lourdes pour notre économie. Des personnes malintentionnées voire des multinationaux aidés en cela par des terroristes peuvent en complicité avec des politiques ou des membres de la société civile être tentés de faire main basse sur nos ressources pétrolières et gazières convoitises de lobbies tapis dans l’ombre.
A bon entendeur salut !

Ansoumana Danfa
Président du MAC/A

Laisser un commentaire