PUBLICITE

PUBLICITE

Madiambal Diagne dénonce le redressement fiscal de son groupe de presse

Invité de l’émission « Infos Matin » sur la TFM, Madiambal Diagne a apporté des éclairages sur le redressement fiscal visant son groupe de presse. Dénonçant d’emblée le manque de contrôle des inspecteurs des impôts, il a expliqué : « On nous a envoyé un ATT (Avis à tiers détenteur). L’État a envoyé à notre banque un document disant que nous lui devons 91 millions de F CFA et que la banque doit lui remettre la somme présente sur notre compte. Les inspecteurs des impôts et domaines n’ont pas mis les pieds au groupe Avenir Communication pour vérifier les taxes depuis 2009. Ils viennent du jour au lendemain pour réclamer une somme sans faire de contrôle. »

Il a également précisé que ce n’était pas la première fois que ses comptes étaient gelés : « Au mois de novembre dernier, ils ont saisi le compte bancaire de mon groupe. Je ne l’avais pas dit, parce que je ne voulais pas qu’on dise que l’ancien régime me protège. L’inspection avait pris la somme qui était dans le compte (près de 13 millions). Pour régler le problème, j’ai appelé Wally Diouf Bodian, l’actuel directeur du Port autonome de Dakar. »

Diagne a accusé une utilisation politique des inspections fiscales : « Chaque fois qu’on écrit un article défavorable au parti Pastef, ils envoient les inspecteurs des impôts et domaines. C’est pourquoi j’ai appelé Wally Diouf Bodian au lieu du directeur des Impôts. Et il a trouvé une solution. Je n’ai jamais demandé au régime de Macky Sall d’intervenir dans mon dossier fiscal. Je le gérais directement avec les concernés. »

PUBLICITE

Le journaliste a conclu en dénonçant une politisation de l’Administration.

PUBLICITE

Laisser un commentaire