PUBLICITE

PUBLICITE

Les relations entre Sonko et Serigne Moustapha Sy prennent une tournure délicate.

En ce moment, une tension palpable règne entre le leader influent du champ de course de Tivaouane et le célèbre résident de l’hôtel-prison du Cap Manuel. Les relations se sont considérablement dégradées entre Sonko et Serigne Moustapha Sy, les figures de proue de la coalition Yewwi Askan Wi. Les événements récents impliquant ces deux adversaires majeurs laissent entendre que leur collaboration est bel et bien terminée. Xibaaru vous dévoile les détails sur les relations tendues entre ces deux géants. Une révélation suggère qu’il ya eu un rejet de la part de l’un envers l’autre, entraînant une blessure d’orgueil. Découvrez qui en est le protagoniste…

Ousmane Sonko aurait-il rompu avec le marabout Serigne Moustapha Sy ? Et ce dernier aurait-il refusé les émissaires mentionnés par le premier ? Des rumeurs circulaient sur la détérioration des relations entre ces deux personnalités radicales. Selon nos sources, tout a commencé lors du lancement de la collecte de parrainages, avec des échanges indirects entre Serigne Moustapha Sy et Ousmane Sonko. Les divergences ont émergé dès le choix des candidats.

Par l’intervention d’un de ses représentants, Serigne Moustapha Sy avait sollicité le soutien du résident du Cap Manuel en faveur du candidat du PUR, Aliou Mamadou Dia. Moustapha Sy aspirait à infliger un coup décisif au candidat de Benno Bokk Yaakaar. Le marabout cherchait un candidat pour Yewwi. Cependant, le refus catégorique de Sonko allait altérer la nature de leur relation, déjà tendue depuis l’épisode de la comédie de Sonko devant ses alliés, relatée par le marabout lors du Gamou.

À travers cette démarche, Serigne Moustapha Sy cherchait une alternative à l’éviction potentielle de tous les candidats de Pastef lors de la collecte de parrainages par le Conseil constitutionnel. Son objectif était simplement de favoriser les chances de l’opposition en faveur de son candidat. Cependant, Sonko a balayé toutes les propositions et a choisi son propre candidat. Aujourd’hui, la situation est tendue. Le marabout n’envoie plus d’émissaires vers le Cap Manuel, et il est interdit de prononcer le nom de Sonko chez lui.

PUBLICITE

PUBLICITE

Selon Serigne Moustapha Sy, toutes les grandes décisions concernant la direction de Yewwi Askan Wi ont été prises en collaboration avec Ousmane Sonko, éliminant ainsi la nécessité de consulter les autres chefs de partis au sein de la coalition. Cette déclaration visait à humilier les autres alliés de Yewwi Askan Wi, une initiative qui a profondément déplu à Ousmane Sonko, et il a tenu à le faire savoir. En outre, le maire de Ziguinchor ne peut soutenir un candidat sur lequel il n’aura aucune influence une fois élu président du Sénégal. Ou, Aliou Mamadou Dia obéit exclusivement aux ordres de Serigne Moustapha Sy. Ousmane Sonko aspire à avoir à la présidence quelqu’un qui se soumettra à ses directives, et qui, une fois élu, le réhabilitera rapidement pour le positionner comme le prochain président du Sénégal. Sonko recherche un candidat qui préparera le terrain pour lui à la présidence.

Ces divergences expliquent pourquoi les visions de Sonko et de Serigne Moustapha Sy sur la situation politique nationale diffèrent. Tout les opposer. Alors que Sonko cherche le pouvoir, Moustapha Sy partage la même ambition. Ainsi, il était prévisible que leur relation prenne cette tournure. Cette division risque de bénéficier au candidat de la majorité présidentielle.

Texte/ Xibaaru

Laisser un commentaire