PUBLICITE

PUBLICITE

Le plan de Ousmane Sonko pour bloquer l’opposition

Le parti dissous, les Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Éthique et la Fraternité (PASTEF), dirigé par Ousmane Sonko, ne se rend pas encore. Bien qu’il ait été dissous par le gouvernement et que son leader ait été emprisonné, les partisans du PASTEF continuent de résister. Ousmane Sonko et son équipe ont élaboré une nouvelle stratégie pour revenir dans la course présidentielle après avoir été exclus. Cette réintégration vise non seulement à faire face au gouvernement actuel mais aussi à permettre au maire de Ziguinchor de se venger de certains « traîtres » au sein de l’opposition.

Les Patriotes ont prétendu qu’ils n’avaient pas de plan B pour remplacer Ousmane Sonko, mais cela s’est révélé faux. Le maire de Ziguinchor avait déjà trouvé son remplaçant, Bassirou Diomaye Faye, qui se présente comme candidat à la présidentielle de 2024. Cependant, la détention de Faye pourrait nuire à ses chances de succès.

Malgré ces défis, les partisans de Sonko sont actifs dans la collecte de parrainage, avec des membres dans les rues portant des t-shirts aux couleurs de leur parti. La collecte rapide de signatures vise à compenser le temps limité avant l’élection présidentielle de février 2024.

Sonko et son candidat, Bassirou Diomaye Faye, savent qu’ils jouent gros en raison de leurs problèmes judiciaires. Cependant, cette candidature représente également une opportunité pour les Patriotes de prendre leur revanche sur l’opposition. Si PASTEF est exclu de l’élection, cela pourrait affecter d’autres candidats de l’opposition, car de nombreux sympathisants de Sonko ont déjà parrainé d’autres candidats par peur de laisser le champ libre à Benno Bokk Yakaar. La stratégie de Sonko pourrait ainsi handicaper plusieurs prétendants à la présidence dans l’opposition.

PUBLICITE

Le choix de Bassirou Diomaye Faye est également une stratégie pour éviter à Sonko de perdre son électorat, qui avait commencé à être grignoté par d’autres candidats de l’opposition. Cette décision permet à Sonko de maintenir son soutien et d’empêcher la dispersion de son électorat.

PUBLICITE

La nouvelle stratégie de Sonko semble également avoir des répercussions sur d’autres candidats de l’opposition, comme Déthié Fall, qui a déjà mis fin à sa campagne de collecte de parrainage avec un nombre dépassant ses objectifs.

Sonko, exclu de la compétition, devient un spectateur, mais avec cette nouvelle stratégie, il compte entraîner certains membres de l’opposition dans sa chute, rendant sa stratégie destructrice pour ceux qui aspiraient à devenir le prochain président.

Texte: Xibarru repris par surleterrain.net

SURLETERRAIN/ KHADY DIOP

Laisser un commentaire