PUBLICITE

PUBLICITE

Le « mara » mis aux enchères à 200 millions…le mensonge total

On peut tout dire de Macky Sall sauf qu’il est un « tocard politique ». Macky Sall a réussi à stopper l’opposition la plus violente que le Sénégal ait connue depuis son indépendance. Un parti politique qui menaçait la stabilité du Sénégal a été envoyé aux oubliettes. Son leader, Ousmane Sonko est incarcéré. Et Macky Sall qui a réussi cette prouesse va-t-il échouer à ramener vers lui, un simple mara qui n’a aucune base politique et dont la « bouche » est le seul poids qui vaille un Kopeck. Comment peut-on marchander un « minus » politique à…200 millions CFA ?

Ousmane Sonko en prison, tous les « vauriens » politiques veulent devenir des héros politiques en faisant de la surenchère. Un individu qui n’a ni base politique, ni aura politique, se voit proposer 200 millions CFA dans un rêve utopique. A chaque fois qu’il fait une sortie publique, il se prend pour l’homme politique le plus convoité du Sénégal comme s’il était un gros poids politique.

En début de semaine, le minus politique s’est encore estimé à 200 millions CFA lors d’une conférence de presse. Voici ses propos : « Des personnes envoyées par le régime m’ont proposé des millions et même l’exil. La seule condition posée était de tourner le dos à Ousmane Sonko. Et, le comble, c’est quand un très proche collaborateur de Macky Sall lui-même m’a appelé au téléphone depuis La Mecque où ils effectuaient la Umrah ensemble, pour me proposer la somme de deux cents millions FCFA. Il m’a ensuite passé le président lui-même qui m’a dit : ‘Serigne Assane, tu devrais arrêter ton activisme ; tu as été un de mes plus farouches défenseurs, tu t’es longtemps battu pour moi. Il faut revenir vers moi. »

Pourquoi l’homme a-t-il attendu tout ce temps pour faire sa déclaration ? Et pourtant le 08 septembre dernier, il avait fait une première sortie après six mois de détention à la prison de Diourbel pour pointer du doigt le président Macky Sall comme étant l’initiateur de son incarcération. Mais ce jour-là, lors de sa conf de presse, il n’avait rien dit sur cette affaire de 200 millions.

PUBLICITE

Et comme par enchantement, il refait une conférence de presse 10 jours plus tard pour parler de ça. C’est louche ! Que possède cet homme pour valoir 200 millions CFA ? Une surenchère qui pue le mensonge… Ce marabout est vraiment un personnage particulier. Il cherche toujours à se faire distinguer. Au point de distiller des mensonges aussi gros que ça. Qui est-il pour que le Président Macky Sall, en pleine Oumra, prenne son téléphone pour l’appeler à revenir à ses côtés.

PUBLICITE

En réalité, personne ne prend cet homme au sérieux. Les Sénégalais ne croient pas à ses propos. Voilà un marabout qui se surestime, alors qu’il ne peut pas rassembler cinq personnes derrière lui. Il aime faire parler de lui. Il est allé même jusqu’à dire qu’en plus de l’argent qui lui aurait été proposé, le régime lui aurait demandé de s’exiler. Décidément, il ment très mal.
Qui peut le prendre au sérieux ? il soutient toujours : « en 2014 déjà, j’avais eu des propositions similaires. À l’époque, j’avais engagé contre la Première Dame, Marième Faye Sall, un combat contre la corruption à travers la fondation Servir le Sénégal et porté plainte contre elle devant la CREI. À l’époque, ils avaient essayé de me soudoyer, en me proposant beaucoup d’argent et un exil de deux ans que j’ai catégoriquement refusé.»

Pourquoi c’est toujours lui qui est convoité ? En 2014, même proposition indécente ? Il rend Marième Faye Sall, responsable de tous les malheurs qui lui arrivent. Selon lui, ses déboires ont démarré depuis qu’il a déposé une plainte contre Marième Faye Sall devant la CREI. Pourquoi, sa plainte devrait ébranler Macky Sall et son épouse au point de leur pousser à lui faire subir toutes sortes de tracasseries.

Nous sommes à cinq mois de l’élection présidentielle, des énergumènes de tous genres vont essayer de s’agiter, histoire d’attirer l’attention des candidats à cette joute électorale. Et ce marabout est de cet acabit.

xibaaru.sn

Laisser un commentaire