PUBLICITE

PUBLICITE

Le Fouta dans « LE PROJET » : Une erreur à corriger ! (Par Mamoudou Ibra Kane)

Le journaliste de profession, Mamadou Ibra Kane a fait des recommandations au président de la République, Bassirou Diomaye Faye et à son entourage de corriger au plus vite les erreurs constatés dans le livre concernant le projet dans le Fouta. L’homme politique a lu le livre-programme de Bassirou Diomaye Faye intitulé « LE PROJET ».

Dans son livre programme, Diomaye propose de créer des pôles-régions, avec notamment une partie de la région de Matam (Fouta) rattachée au Ferlo et l’autre partie rattachée au Walo.

Voici en intégralité le post de Mamoudou Ibra Kane

Je suis en train de lire avec beaucoup d’intérêt le livre-programme intitulé « LE PROJET » du candidat élu président de la République du Sénégal, M. Bassirou Diomaye Diakhar Faye.

PUBLICITE

Un chapitre parmi d’autres a retenu mon attention. Il s’agit du chapitre relatif à la création de « pôles-région » comme socle d’une véritable politique de décentralisation économique à laquelle adhère notre Mouvement #DemainCestMaintenant.

PUBLICITE

Que dites-vous du découpage, j’allais dire du charcutage du #Fouta (Matam) en 2 entités distinctes entre le Waalo et le Ferlo dans « LE PROJET » qui constitue le programme de #Pastef et du président #BassirouDiomayeFaye ? Après l’évocation du Baawol, du Kayoor, du Siin-Saalum, du Bundu, du Waalo, de Kasamäs, de Ndakaaru… ne faudrait-il pas avoir la même démarche pour le Fuuta ? Ou à la limite, conserver la région naturelle du Fleuve Sénégal (de Saint-Louis à Bakel) ? Voir document ci-dessous.
Originaire de la région naturelle de Kasamäs, meurtrie par 42 ans de rébellion séparatiste née d’un mépris socioculturel, le Premier ministre #OusmaneSonko, chargé de conduire la politique de la Nation définie par le président de la République, ne peut pas et ne doit pas cautionner un tel découpage quand bien même « LE PROJET » serait bien intentionné.

J’ose espérer qu’il s’agit juste d’une erreur qui sera vite corrigée. Errare humanum est, perseverare diabolicum (l’erreur est humaine, c’est persévérer dans l’erreur qui est diabolique).
Ceci étant dit, l’idée de création de « pôles-région de développement économique » est bonne chose en soi. Il faut cependant la challenger davantage pour la rendre meilleure et conforme à nos réalités historiques, géographiques, politiques et socioculturelles.

Je profite d’ailleurs de cette tribune, pour saluer les visites rendues par le Président Faye aux Khalifes généraux des mourides et des tidianes tout en l’invitant à ne pas s’arrêter en si bon chemin… Nos guides religieux comme nous l’avons déjà écrit, sont des éducateurs, des régulateurs sociaux, des soupapes de sécurité et des partenaires privilégiés pour toute politique publique.
Permettez enfin que je me réjouisse de la décision du chef de l’Etat de consacrer ses ses premiers déplacements à l’étranger à nos voisins de la #Mauritanie et de la #Gambie. Les autres suivront sans doute.

Vive le #Sénégal un et indivisible !
Salutations distinguées,

Laisser un commentaire