PUBLICITE

PUBLICITE

Le dernier ouvrage de Madiambal : les influences de Mimran – Amadou Ba s’érigera-t-il en président des groupes d’influence ?

L’empire de Jean-Claude Mimran persiste contre toute attente. Le soutien de Diagna Ndiaye, exprimé par l’intervention de Madiambal Diagne, envers Amadou Ba suscite des inquiétudes quant à une éventuelle persistance des problématiques du passé.

Diagna Ndiaye, signataire de la préface du livre publié aux Éditions du Quotidien intitulé « Amadou Ba, la dernière marche », établit ainsi une connivence risquée avec un homme d’affaires redouté, dont le nom est lié à la famille du richissime Jean-Claude Mimran, dirigeant de la Compagnie sucrière sénégalaise (Css).

Pendant longtemps, des théories du complot ont cherché à établir des liens entre le fondateur du Groupe Avenir Communication et Mimran.

On se souvient que Madiambal Diagne jouait le rôle du porte-parole lorsqu’Abdoul Mbaye a été évincé de la Primature. Cette mise à l’écart faisait suite à son différend avec Mamadou Diagna Diagne. Ces deux hommes, membres du cercle rapproché du dirigeant de la Css, sont les protagonistes d’un conflit persistant depuis plusieurs années. Les ragots entourant sa vie de personnalité publique reprochaient au chef du parti ACT de porter préjudice au groupe de Jean-Claude Mimran dans le cadre de règlements de comptes.

PUBLICITE

PUBLICITE

C’est dans ce contexte que le fervent partisan d’Amadou Ba a signé, en 2013, une tribune intitulée « Abdoul Mbaye, pour combien de temps encore ? », semblant demander au président Macky Sall de renvoyer le Premier ministre de l’époque. . Volant au secours de Diagna Ndiaye, Madiambal écrivit : « Le Président Macky Sall voudrait garder aussi longtemps que possible son Premier ministre Abdoul Mbaye, jusqu’à rester aigre à tous les nombreux avis négatifs émis à l’encontre de ce dernier. Le chef de l’État, submergé par la presque unanimité qui se dégageait contre Abdoul Mbaye, se serait ému, il ya quelques mois, en confiant à un de ses visiteurs que ‘jamais quelqu’un ne lui a parlé de son Premier ministre en bien’. Qu’à cela ne tienne ! Macky Sall lui garde encore sa confiance, comme qui ressemble, ‘Abdoul Mbaye contre tous !’. »

Depuis lors, beaucoup de choses ont changé. Mamadou Diagna Ndiaye a consolidé ses liens avec le président « Macky » et Jean-Claude Mimran, qui menaçait de fermer son entreprise et de supprimer des emplois, ne se plaint plus.

En d’autres termes, toutes les faveurs dont a attribué le dirigeant de la Compagnie sucrière sénégalaise sous les régimes antérieurs demeurent intactes. Il semble improbable qu’Amadou Ba, devenu chef d’État, mette fin à cette situation.

Le Dakarois Quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.