PUBLICITE

PUBLICITE

La présidentielle fratricide de 2024 : Amadou Ba l’homme à abattre

La prochaine élection présidentielle au Sénégal se déroulera au sein d’une même famille politique, où les candidats proviennent tous de l’Alliance Pour la République (APR). Face à une opposition considérablement réduite, la compétition électorale se jouera entre trois anciens Premiers. ministres de l’APR, à savoir Mimi Touré, Boun Abdallah Dionne, et Amadou Ba, ainsi qu’un ancien ministre du même parti, Aly Ngouille Ndiaye. Cette situation est exceptionnelle au Sénégal, caractérisée par l’absence d’une véritable opposition. et une intense rivalité interne.

La présidentielle de 2024 est avant tout une lutte pour contrer la candidature d’Amadou Ba, actuel Premier ministre et candidat de la mouvance présidentielle. Boun Abdallah Dionne, Mimi Touré et Aly Ngouille Ndiaye se mobilisent pour faire obstacle à Amadou Ba. Cette compétition s’annonce impitoyable, avec Amadou Ba en première ligne, exposé à toutes sortes d’attaques. Il devra compter sur ses propres ressources et sur le soutien de sa coalition, Benno Bokk Yaakaar, en cas de difficultés. Même dans le jeu des alliances, Amadou Ba semble avoir peu de chances.

Mimi Touré ne soutiendra en aucun cas le candidat de Macky Sall si ce dernier se retrouve au deuxième tour face à un autre adversaire. Sa profonde animosité envers Macky Sall est bien connue, même si elle entretient des relations cordiales avec le candidat Amadou Ba. Elle a déjà lancé un défi public à Amadou Ba, refusant un débat télévisé avec lui. Pour elle, il est essentiel de battre le candidat soutenu par le président Macky Sall à l’élection présidentielle. Sa fierté a été atteinte lorsque Macky Sall a donné des consignes de vote en faveur d’Amadou Mame Diop pour la présidence de l’Assemblée nationale, après qu’Aminata Touré a dirigé la liste de Benno Bokk Yaakaar lors des élections législatives de juillet 2022 Elle ne pardonnera jamais au président Macky Sall et s’est rapprochée de l’opposition radicale, notamment d’Ousmane Sonko, pour marquer son opposition résolue envers le président. Une réconciliation entre elle et le camp présidentiel semble impossible, et elle n’épargnera pas Amadou Ba.

Mahammed Boun Abdallah Dionne n’a pas attendu le début de la campagne pour le critique Amadou Ba, le qualificatif de « milliardaire ». L’actuel Premier ministre ne peut pas compter sur le soutien de son précédent. Il estime que le choix d’Amadou Ba comme candidat de la mouvance présidentielle est « illégitime » et rappelle qu’il a déjà dirigé avec succès les listes de Benno Bokk Yaakaar lors des élections législatives de 2017, contrairement à Amadou Ba. Boun Abdallah Dionne souhaite montrer au président de la République que son choix est erroné et qu’Amadou Ba n’est pas le bon candidat pour la présidentielle de 2024.

PUBLICITE

PUBLICITE

Aly Ngouille Ndiaye a clairement exprimé son désaccord avec le choix d’Amadou Ba comme candidat. Il a immédiatement démissionné de son poste de ministre de l’Agriculture après cette décision. Aly Ngouille Ndiaye a officiellement annoncé sa candidature et créé un mouvement pour soutenir sa campagne présidentielle. Son combat contre Amadou Ba s’annonce acharné, et il entend démontrer que Macky Sall a fait un mauvais choix en soutenant Amadou Ba. La première cible d’Aly Ngouille Ndiaye lors de la campagne présidentielle de février 2024 sera Amadou Ba, et la compétition s’annonce intense pour ce dernier.

Boun Abdallah Dionne, Mimi Touré et Aly Ngouille Ndiaye, tous issus de l’APR, s’uniront pour s’opposer à Amadou Ba et feront tout en leur pouvoir pour contrecarrer sa candidature. Une bataille sans merci est à prévoir. »

1 commentaire
  1. […] Premier ministre Amadou Bâ a exprimé sa satisfaction devant la forte mobilisation des habitants de Dagana lors de sa visite […]

Laisser un commentaire