PUBLICITE

PUBLICITE

La grosse faute du Palais…Sonko ressuscité

C’est lui qui prend l’initiative. Depuis que les verdicts défavorables de la Cour de justice de la CEDEAO et de la Cour suprême du Sénégal sont tombés, Ousmane Sonko ne s’est pas découragé. Le maire de Ziguinchor a rapidement mis en œuvre le plan B de son ancien parti en sélectionnant Bassirou Diomaye Faye comme candidat à la présidentielle.

Malgré cette désignation, le maire de Ziguinchor parvient à dissimuler ses véritables intentions. La candidature de Bassirou Diomaye Faye sera-t-elle retenue jusqu’au bout, ou bien Ousmane Sonko révélera-t-il un autre candidat lors du dépôt des candidatures au Conseil constitutionnel, déroutant une fois de plus le camp de Benno Bokk Yaakaar ? Cette dernière hypothèse semble plus que probable.

Encore une fois, c’est lui qui continue à jouer un rôle central sur la scène politique. Tout cela parce que du côté du pouvoir, les acteurs restent passifs. À l’exception de Macky Sall, les autres membres de Benno Bokk Yaakaar, y compris leur candidat Amadou Ba, restent inactifs, ne prenant aucune initiative. C’est ce que l’ex-leader du parti dissous observe et comprend, occupant les gros titres des journaux depuis un certain temps.

L’analyste politique de Xibaaru analyse la situation : « Malgré trois défaites cuisantes vendredi (CEDEAO, Cour suprême et mobilisation échouée), Sonko et ses avocats ont retourné la situation en leur faveur. On ne parle plus de leurs échecs, mais du coup de maître de Sonko et d’un éventuel plan C. Le camp du pouvoir a toujours un train de retard, pire, on les invite sur les plateaux de télévision pour parler de Sonko, et ils se prêtent au jeu, malheureusement ! »

PUBLICITE

« Le pouvoir devrait toujours être prêt à réagir, que ce soit sur des questions de moralité, de sécurité intérieure, ou autre, mais là, rien, nous sommes spectateurs, voire acteurs du scénario de Sonko », ajoute l’analyste politique de Xibaaru. . Il est indéniable que le maire de Ziguinchor a pris une longueur d’avance sur ses adversaires. Ousmane Sonko sait comment mettre ses opposants sur la défensive.

PUBLICITE

Il a réellement réussi à transformer une situation défavorable en sa faveur. Macky Sall avait apparemment réussi à le piéger pour ensuite le réduire au silence. On pensait alors qu’il avait perdu l’initiative sur le terrain. Mais non, depuis le Cap Manuel où il est actuellement détenu, Ousmane Sonko occupe l’espace politique, fait la une des journaux et alimente les discussions dans les cercles politiques.

Pendant ce temps, ses adversaires sont déconcertés et ne savent pas comment reprendre le contrôle de la situation. Leurs réactions maladroites font le jeu de Ousmane Sonko.

Texte-réécris par surleterrain
Source: Xibarru

Laisser un commentaire