PUBLICITE

PUBLICITE

Journée de récital du Saint Coran : Serigne Mboup renouvelle ses promesses à l’endroit des Daaras

Des écoles coraniques incluant des mesures visant à renforcer l’enseigne¬ment du Coran et des sciences islamiques au Sénégal, ainsi que des ini¬tiatives pour soutenir les maîtres coraniques et promouvoir leurs réalisations, telle est l’ambition du candidat de la coalition And Nawlé And Nawlé. Prenant part à la cérémonie de récital du Coran organisée par SENICO à l’Institut islamique, Serigne Mboup, a eu l’opportunité d’exposer son programme dédié aux écoles coraniques.

Une fois élu président de la République du Sénégal, le candidat à la présidentielle prévoit la mise en place d’un espace d’apprentissage pour le Coran, les sciences islamiques, ainsi que les langues arabe et française.

« Traditionnellement, le Daara est un passage incontournable dans l’éducation des jeunes musulmans. Cependant, de nombreux maîtres coraniques exercent par passion et par conviction sociale, faisant souvent face à un manque de ressources et de soutiens. Pour apporter une réponse à cette demande sociale en faveur de ce type d’enseignement, notre programme inclut un dispositif de formation professionnelle. Cela consistera, à la création de synergies entre les écoles franco-arabes publiques et les Daaras modernes. Ainsi que l’instauration d’une journée nationale annuelle de récital du Coran pour les Daaras », a promis le candidat «ndongo daara».

M. Mboup d’expliquer que « l’intégration de l’aspect religieux dans le système éducatif sénégalais est devenue une priorité politique. Conscient de cela, je m’engage également à faire du Sénégal un modèle dans l’apprentissage du Coran et des sciences islamiques. A travers la création d’un Conseil supérieur des cultes pour faciliter le dialogue entre l’Etat et les institutions religieuses, ainsi que la mise en place d’une Académie des Daaras pour la formation continue des responsables ».

PUBLICITE

PUBLICITE

Il propose également « la mise en place d’un système de récompenses pour les meilleures écoles coraniques et maîtres coraniques, ainsi qu’une tribune de communication pour la promotion des réalisations dans ce secteur ».

Enfin, Serigne Mboup envisage l’instauration d’un diplôme d’État pour les Daaras et un programme de bourses d’études coraniques », ajoute-t-il.

Vox Populi

Laisser un commentaire