PUBLICITE

PUBLICITE

Fatoumata Kane exprime des regrets d’avoir publié la note sur l’état de santé de Sonko.

Amadou Ba et Fatoumata Kane ont été appréhendés par la Section de Recherches de Colobane dans le cadre de l’enquête sur la diffusion d’une note de l’administration pénitentiaire alertant le ministre de la Justice sur l’état de santé d’Ousmane Sonko. Les deux individus ont été renvoyés devant le procureur après avoir été présentés ce lundi. Ils sont accusés d’avoir divulgué des informations non rendues publiques par l’autorité compétente, susceptibles de porter atteinte à la défense nationale.

Face aux enquêteurs, Amadou Ba et Fatoumata Kane ont admis les faits. Cependant, ils ont tenu à préciser qu’ils n’avaient aucune intention malveillante et qu’ils avaient supprimé le document dès que le procureur de la République avait ordonné l’ouverture d’une enquête.

« Je reconnais avoir publié cette lettre sur ma page Facebook », a avoué Fatoumata Kane. « Le document était partagé sur mon mur Facebook, et par impulsion, je l’ai publié sur ma page. À ce moment-là, je n’avais pas conscience d’avoir enfreint la loi. Mais dès qu’un de mes contacts a partagé le communiqué du procureur, j’ai supprimé la publication suite à l’intervention de ma mère. »

PUBLICITE

Fatoumata Kane a précisé qu’elle avait ensuite fait une autre publication pour rectifier cette erreur. « Je regrette d’avoir partagé ce document, car ce n’était pas intentionnel. Je tiens également à souligner que je respecte scrupuleusement les lois de notre pays et que je ne participe en aucun cas à des actes irrespectueux envers celles-ci. »

PUBLICITE

surleterrain.net

Laisser un commentaire