PUBLICITE

PUBLICITE

En prison: Sonko s’est révélé être un novice en politique

Ousmane Sonko s’est révélé être un novice en politique, et aujourd’hui, il en paye le prix fort. Il est actuellement incarcéré dans la prison de haute sécurité de Sébikhotane, tout simplement parce qu’il s’est laissé manipuler par deux entités, à savoir Yewwi Askan Wi et le F24. La première continue de se moquer de Sonko, qu’elle trouve arrogant, tandis que la seconde tente de le ridiculiser en menant un combat pour sa libération. Leurs actions démontrent qu’Yewwi et le F24 ne sont pas à la hauteur du combat politique au Sénégal, ce sont des amateurs qui ont poussé Sonko à franchir la ligne de l’indécence et de la violence.

Ousmane Sonko avait pris des allures arrogantes et menaçantes lorsqu’il s’adressait au Président Macky Sall, allant jusqu’à proférer des menaces de destitution présidentielle par le biais de jeunes, à l’instar de Samuel Doe au Libéria. Il avait promis d’infliger l’enfer à tous les membres du régime une fois au pouvoir en 2024. Il était convaincu qu’il serait le cinquième Président de la République du Sénégal.

Ses discours enflammés étaient encouragés par les politiciens de son entourage, qui le qualifiaient de guerrier. Il était en première ligne dans tous les combats de l’opposition et jouait le rôle de locomotive pour toutes les campagnes menées sous la bannière d’Yewwi Askan-Wi ou du F24. Ousmane Sonko était un combattant déterminé, mais il finirait par regretter ses actes lorsque tous les responsables de Yewwi l’abandonnèrent après son arrestation. Mis à part la visite médiatique de Yewwi au Magal, cette coalition de l’opposition a complètement oublié Ousmane Sonko.

La plateforme des Forces Vives au Sénégal (F24) continue de narguer Ousmane Sonko et les Sénégalais en organisant un combat politique pour la libération des détenus politiques. Cependant, leurs actions démontrent qu’ils ne se sont jamais véritablement opposés à l’interdiction de leurs manifestations par le pouvoir. Ils comptaient principalement sur Ousmane Sonko pour mener leur combat contre le régime de Macky Sall. Ils ne représentent en réalité rien et sont impuissants à chaque fois que leurs manifestations sont interdites depuis la neutralisation de Sonko et de son ancien parti par le tandem Macky Sall – Antoine Diome.

PUBLICITE

PUBLICITE

Il est évident que ces entités ne sont pas à la hauteur du défi politique au Sénégal. Le F24, par exemple, appelle désormais les Sénégalais à faire du bruit comme moyen de protestation, ce qui est dépassé et peu efficace. Les Sénégalais ont déjà connu des expériences malheureuses avec de telles manifestations bruyantes, associées à des drames. Par conséquent, il est peu probable que les Sénégalais se joignent à ces actions, car ils ont mûri et ont refusé de suivre les aventuriers qui cherchaient à plonger le pays dans le chaos.

Laisser un commentaire