PUBLICITE

PUBLICITE

Célébration des 20 ans d’ORBUS : Mbaye Ndiaye, DG des Douanes, salue le partenariat avec Gainde 2000

Lors de la célébration de ces deux décennies de collaboration, le directeur général des douanes sénégalaises, Mbaye Ndiaye, a rendu un hommage appuyé à l’équipe de GAINDE 2000 pour ses efforts constants en faveur de la dématérialisation des formalités du commerce extérieur. Il a magnifié leur accompagnement technique qui a permis à l’administration des Douanes d’atteindre une maturité digitale notable. Dans son allocution, Mbaye Ndiaye a indiqué que la nouvelle plateforme ORBUS INFINITY promet de continuer cette évolution. Enfin, il a profité de cette occasion pour réaffirmer l’engagement vers une digitalisation intégrale des opérations de commerce international, tout en reconnaissant les défis à venir.

Intégralité du discours de Mbaye Ndiaye, directeur général des douanes sénégalaises :

C’est avec un grand plaisir que je me joins à vous aujourd’hui pour célébrer 20 ans de partenariat, 20 ans d’audace et 20 ans de créativité au service des Douanes et des opérateurs du commerce international.

Et vous me permettrez tout d’abord de profiter de cette tribune, pour exprimer ma profonde reconnaissance à Monsieur Ibrahima Diagne et à toute l’équipe du GIE GAINDE 2000 pour la constance de leurs efforts en faveur de la dématérialisation des formalités du commerce extérieur.

PUBLICITE

Je dois reconnaître que, si l’administration des Douanes est parvenue, aujourd’hui, à atteindre une certaine maturité digitale, c’est en partie grâce à l’accompagnement technique du GIE GAINDE 2000, qui est, pour elle, un partenaire de premier plan dans la mise en œuvre de son programme de modernisation.

À cet effet, je voudrais saluer particulièrement la dynamique synergique qui sous-tend la collaboration entre le GIE et les services douaniers qui, au-delà de l’impact sur les formalités administratives, contribue à booster l’attractivité du Sénégal en matière d’investissements.

Mesdames et Messieurs, Chers invités,

Dans ce contexte de mondialisation et d’exacerbation de la concurrence, nos métiers et nos missions ne peuvent se satisfaire d’une conception minimaliste en matière de facilitation du commerce extérieur. Qu’il s’agisse de l’Administration douanière ou des autres parties prenantes de la chaîne logistique, la simplification des procédures doit être poussée à son niveau le plus élevé possible pour que les opérateurs puissent en récolter les dividendes en termes de réduction des délais de traitement des opérations, de limitation des déplacements physiques et de fiabilisation des transactions.

C’est le lieu de remercier les différentes corporations qui m’ont accompagné dans le processus de dématérialisation entrepris avec mes services en janvier 2024. Grâce à ce soutien, le potentiel des plateformes GAINDE et ORBUS a pu être largement exploité aujourd’hui par nos partenaires, le support papier est totalement abandonné dans le dédouanement et les déplacements dans les services douaniers rendus facultatifs.

S’agissant de la nouvelle plateforme ORBUS INFINITY, dédiée aux formalités d’enlèvement, je suis persuadé qu’elle sera progressivement adoptée par tous les professionnels du secteur logistique.

Bien entendu, cela passe par l’amélioration de certaines fonctionnalités et la centralisation des paiements effectués auparavant auprès des compagnies.

Je salue les efforts de l’ensemble des acteurs de l’écosystème du dédouanement, avec une mention particulière pour l’administration du Port Autonome de Dakar, qui a activement soutenu ce tournant digital.

PUBLICITE

Pour notre part, je peux vous assurer que nous ne ménagerons aucun effort pour poursuivre cet élan de modernisation conformément à la ligne tracée dans notre matrice d’actions prioritaires.

Notre cible, c’est un port qui fonctionne 24h/24, des enlèvements concomitants aux débarquements de marchandises, dans un environnement zéro papier et avec des déplacements physiques réduits à leur plus simple expression.

C’est un travail d’écosystème, mais nous ferons en sorte que notre administration soit l’une des locomotives de ces changements.

Mesdames et Messieurs, Distingués invités,

Un philosophe allemand disait que toute réforme franchit nécessairement trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme une évidence.

C’est pourquoi les oppositions et résistances de toutes sortes ne doivent pas nous décourager à aller de l’avant car le plus important c’est de comprendre notre responsabilité historique qui est de tout mettre en œuvre pour que nos services ne soient pas décrochés par rapport à la révolution numérique. L’essentiel, c’est aussi de faire des nouvelles technologies un levier de croissance et de développement.

Cependant, il reste clair que la mise en place d’un environnement dématérialisé de gestion des opérations du commerce international est une œuvre de longue haleine. On peut dire de façon imagée que les matériaux commencent à être livrés, le panneau annonçant le chantier est posé, le début des travaux est lancé. Les ouvriers que sont la Douane et ses partenaires ont envie de construire une maison de rêve et ses habitants que sont les opérateurs du commerce international aspirent à l’occuper avec toutes les commodités. Cela devra sans doute se faire par étapes successives. Mais l’important est que chacun se donne la main pour parachever ensemble cette belle demeure qui fera la fierté de tout le monde, ouvriers comme locataires.

C’est pourquoi notre célébration ne doit pas être perçue sous un angle festif, mais comme une occasion solennelle de marquer une pause pour jeter un regard vers l’avenir et scruter les montagnes que nous avons encore à gravir pour entrer résolument dans l’ère de la digitalisation intégrale.

Je vous remercie de votre bienveillante attention.

4o

Laisser un commentaire