MAXI-SUSPENSE !

« On ne peut pas savoir ce qui se passe dans la tête d’un chef d’Etat », a un jour confié feu Ousmane Tanor Dieng. Comme avec le nouveau président de l’Assemblée nationale, nul ne peut lire dans les courbes de Macky Sall le nom du prochain premier ministre. Tout cela est relié à un plus vaste mystère, le destin du chef de l’Etat en 2024. En direction de cette date, toutes les décisions politiques de Macky portent la marque du « Ni oui, ni non ». C’est pourquoi notre ultra-présidentialisme fait du président un dieu. Il peut même se réveiller et dire que finalement il n’y aura plus de Primature. S’il avait vu venir la double déroute de Benno aux locales et aux législatives il n’allait pas recréer le poste, qui est devenu une vraie patate chaude entre ses mains. Comme c’est déjà assez chaud, on pourrait choisir un profil d’une froideur extrême, genre technocrate, pour calmer les potentiels dauphins, qui ont l’âme trop ardente pour adoucir leurs ambitions. Aucun lien entre le texte et la photo, mais retenez bien le nom de Maxime Jean Simon Ndiaye ! Les Augures lui prédisent un grand rôle dans la proximité immédiate du leader de l’Alliance pour la république.
laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :