Argent recouvre par la CREI – L’arme fatale de Mimi contre Amadou Ba

Fin 2017, Aminata Touré, qui faisait sa traversée du désert, avait soulevé une vive polémique sur le montant exact recouvré par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI. Mimi, qui a fini d’attacher son nom à « la Traque des biens mal acquis », a parlé de 254 milliards de F Cfa, là où le gouvernement évoque la bagatelle de 152 984 119 934 F Cfa.
Seulement, le problème reste entier, car, ainsi qu’en témoigne Birahim Seck, les 152 984 119 934 F Cfa versés dans les comptes de l’Etat entre 2012 et 2015, qui sont le produit de « procès » remportés par l’Etat, n’ont rien à voir avec les poursuites initiées par la CREI.
Devant le malaise alors suscité, Aminata Touré sera réhabilitée par Macky Sall, qui en faire la co-patronne du pole parrainage de Benno à la présidentielle de 2019, puis présidente du Conseil économique, social et environnemental.
Depuis lors, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Mimi Touré, déchue de son rêve de diriger le Parlement, pourrait rebondir sur cette question afférente à l’argent recouvré par la CREI, aux fins d’instiguer une motion de censure contre Amadou Ba. C’est ce que le Pds fit contre Abdoul Mbaye au sujet de l’argent de Hissène Habré.
L’actuel Premier ministre, pour mémoire, était ministre de l’Economie et des finances quand Aminata soulevait cette polémique et jusqu’à présent il n’est pas encore capable de démentir Mimi.
A coup sûr, l’opposition parlementaire va appuyer Mimi Touré si la dame de fer relance ce débat, d’autant plus que hormis Karim Wade, la plupart des personnalités poursuivies par la CREI sont aujourd’hui avec Macky Sall.
source: Thierno Diop
laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :