Annonce

Un étudiant nord-coréen condamné à mort pour avoir introduit clandestinement “Squid Game” dans le pays

Un jeune nord-coréen a été condamné à mort pour avoir introduit clandestinement dans le pays une clé USB contenant des fichiers vidéo de la série Netflix sud-coréenne “Squid Game”. La sentence sera exécutée par un peloton d’exécution, rapporte “Radio Free Asia”.

L’étudiant était revenu de Chine avec la clé USB contenant la série. Il a été arrêté par les services de sécurité nord-coréens après avoir revendu des copies à diverses personnes, dont des camarades étudiants. Le jeune homme a été condamné à la peine de mort.

“Tout a commencé la semaine dernière lorsqu’un lycéen a secrètement acheté une clé USB contenant des fichiers vidéo de Squid Game, avant de regarder la série avec l’un de ses meilleurs amis en classe”, a déclaré une source à “Radio Free Asia”. D’autres élèves ont également acheté la série.

Prison à vie et travail forcé

“Radio Free Asia” rapporte qu’un étudiant qui avait acheté un exemplaire de la série a depuis été condamné à la prison à vie, tandis que six autres personnes qui ont regardé la série ont été condamnées à cinq ans de travaux forcés.

 

Les arrestations auraient eu lieu la semaine dernière dans la province du Hamgyong du Nord, qui borde la Chine. Un certain nombre d’employés de l’école en question ont également été licenciés. L’école des étudiants condamnés fait toujours l’objet d’une fouille minutieuse par les autorités nord-coréennes afin de vérifier si d’autres médias étrangers y circulent.

“Élimination de la pensée réactionnaire”

C’est la première fois que le régime nord-coréen applique la loi récemment adoptée sur “l’élimination de la pensée et de la culture réactionnaires” dans une affaire impliquant des mineurs. Les personnes qui violent cette loi risquent la peine de mort pour avoir visionné, stocké ou distribué des médias provenant de pays capitalistes, notamment la Corée du Sud et les États-Unis.

À la suite de cette affaire, les autorités ont commencé à parcourir les marchés à la recherche de dispositifs de stockage et de fichiers vidéo contenant des médias étrangers, a déclaré un résident à “Radio Free Asia”. “Les résidents tremblent tous de peur, car ils seront punis sans pitié pour avoir acheté ou vendu des dispositifs de stockage, aussi petits soient-ils”, a déclaré une deuxième source anonyme.

Crainte de fuite à l’étranger

Pour le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong-un, il existe apparemment une raison importante d’adopter cette ligne dure: la crainte que de nombreuses personnes fuient à l’étranger à cause de sa dictature.

Le “Washington Post” a rapporté il y a deux ans une enquête menée auprès de 200 réfugiés nord-coréens vivant en Corée du Sud. 90% ont déclaré avoir regardé des médias étrangers avant de fuir.

 

7sur7.be

laissez un commentaire