Qui est Mady Touré, le meilleur candidat à la présidence de la FSF ?

Il vient de confirmer sa candidature à la présidence de la FSF, lui c’est Mady Touré ! Président de l’Académie de football « Génération Foot », l’ex footballeur reconverti en dirigeant suite à une grave blessure veut succéder à Me Augustin Senghor à la tête du football sénégalais. Revitaliser le foot local en créant une dynamique de performance pour gagner des titres majeurs en Afrique et inscrire enfin le Sénégal au Panthéon des grandes nations africaines, tel est son cheval de bataille dans la conquête de la structure faîtière du football sénégalais pour laquelle il n’a pas été toujours d’accord avec les dirigeants ces derniers temps. Voici son parcours…Son centre de formation est devenu un grenier de talents, avec plus de 100 pensionnaires formés, logés et nourris gratuitement. Il envoie des joueurs à l’étranger, par le biais d’un partenariat avec le football club de Metz. Cette convention signée en 2006 lui permet d’enrôler au moins deux joueurs à la fin de chaque saison. Ismaïla Sarr, Ibrahima Niane, Cheikh Tidiane Sabaly, Amadou Dia Ndiaye et Papa Ndiaga Yade et dernièrement Pape Matar Sarr font partis des footballeurs qu’il a transférés. L’argent qu’il gagne dans le transfert des joueurs formés à Génération Foot, comme Sadio Mané lui permet de réaliser ses projets et initiatives. C’est pourquoi Mady Touré ne considère pas son académie comme un club de football. ‘’Génération Foot est une entreprise. Nous formons des hommes à travers le concept sport-études. Le centre compte plus de 200 employés : entraîneurs, cuisiniers, comptables, secrétaires, professeurs, jardiniers, chauffeurs, lingères…’’, indique-t-il.Pourtant Génération Foot a, depuis son intégration dans le championnat national, réalisé de belles performances sportives. Le centre de formation baptisé Génération Foot, basé à Déni Birame Ndao, a remporté quatre trophées majeurs, ces cinq dernières saisons : deux Coupes du Sénégal (2015 et 2018) et deux titres de champion du Sénégal (2017 et 2019). Ce club professionnel a également disputé trois Coupes de la Confédération africaine de football (Caf) et deux éditions de Ligue africaine des champions, en l’espace de quatre ans (entre 2016 et 2019).Cependant avant de devenir dirigeant, Mady Touré s’est tenté à une carrière de footballeur professionnel. Aspirant à devenir footballeur professionnel dès le bas âge, il a quitté le Sénégal en 1984, sur initiative personnelle. L’élève en classe de première d’alors avait a été soutenu par Youssou Ndour qu’il considère toujours comme son idole. A son arrivée, il a intégré le club de Chemou (3e division), puis l’équipe de Bousse (club amateur). Mais il contracte une blessure à Châteauroux. Cette dernière brisera sa carrière de footballeur.Mais l’enfant de Gueule Tapée ne baisse pas les bras. Il embrasse le métier de maçon, en allant piocher dans les rues de Monaco jusqu’à sa rencontre avec Benard Cocosse (ancien joueur) en 1987. Selon lui, c’est de là qu’il a eu le déclic. L’ex-joueur de Monaco lui a suggéré d’aller chercher une place dans l’équipe de corpo (club d’entreprise) de l’hôpital de la ville. Il intègre finalement le personnel de la structure, grâce à son Brevet d’études professionnel (Bep) de comptabilité et informatique, alors que le directeur lui proposait le poste de ramasseur d’ordures. ‘’Il m’a dit que l’équipe de football est pleine et m’a demandé si je pouvais balayer et ramasser les ordures, chaque matin. J’ai accepté la proposition, parce qu’à ce moment-là, je n’avais plus de revenus’’, se rappelle-t-il.L’ancien élève de l’école primaire du quartier de Gueule Tapée retrouvera le milieu sportif dix ans après, avec l’appui de son épouse. Cette dernière, qui l’a rejoint en France 10 ans après leur mariage (1997), a facilité sa nomination au poste de recruteur de joueurs de la société sportive, de communication et de management.Mady Touré, nommé représentant de cette entreprise en Afrique de l’Ouest, réussit à enrôler des talents dont l’ancien international sénégalais Adama Sarr. Mais l’impressionnante somme d’argent engrangée par l’agence de recrutement sur le transfert de l’ex défenseur des Lions précipitera son départ de cette entreprise de recrutement.Dépeint comme un homme de défis, il prit alors l’initiative de retourner au Sénégal en 2000, pour créer son propre business. Il ne voulait plus travailler pour le compte d’une quelconque personne. Mais le début de cette nouvelle aventure s’avère difficile. ‘’J’ai mis en place mon centre de formation avec 2 ballons et une table’’, se souvient-il. L’entrepreneur a ensuite bénéficié de la collaboration du club de Nancy, entre 2001 et 2003. Ce fut alors la période des vaches maigres. Mais la signature d’un partenariat avec le Fc Metz, survenue en 2006, et l’acquisition de 16 ha de terre au village de Déni Birame Ndao permettront à l’académie Génération Foot de se relever pour imposer sa suprématie dans le championnat sénégalais.C’est cet homme là, les pieds bien fixés sur terre, qui vient de confirmer sa candidature pour occuper le poste de Président de la Fédération Sénégalaise de Football actuellement assuré par le Président du club de l’US Gorée, Me Augustin Senghor.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.