Le groupe de réflexion de CGTN publie un rapport d’analyse sur la situation globale de la pandémie de COVID-19

Alors que la propagation mondiale de la pandémie de COVID-19 ne s’est pas encore apaisée, le groupe de réflexion de CGTN a publié un rapport d’analyse sur la situation globale de la pandémie de COVID-19 (le «rapport») en recueillant des données du site Web de l’Université Johns Hopkins, de Our World in Data et de Pharmaceutical Technology qui n’ont pas été globalement transformées, analysent la documentation de recherche de la communauté académique et font référence à l’impact connu de la pandémie sur le développement économique et social mondial, ainsi que les recommandations sur sa prévention et son contrôle provenant d’experts renommés en santé publique. Le rapport collige les données sur les mesures de prévention et de contrôle de la pandémie dans un classement de quelque 51 pays comme moyen de refléter la situation actuelle de contrôle pandémique dans les pays échantillonnés. Il met l’accent sur l’importance que les pays attachent à la sûreté personnelle, à la stabilité sociale et environnementale, offrant ainsi des idées et des orientations pour les pays du monde entier dans leur lutte contre la pandémie.

Le rapport analyse et évalue l’état actuel de la prévention et du contrôle de la pandémie dans les 51 pays, d’après cinq indicateurs, y compris le nombre total de cas confirmés, le nombre de cas nouvellement confirmés, le nombre total de décès, le nombre de vaccinations et le cycle complet de l’éclosion pandémique, jusqu’à son contrôle en date du 14 juillet.

Les données indiquent que les États-Unis ont la pire performance sur trois des cinq indicateurs statistiques. Les États-Unis ont plus de 34 millions de cas confirmés au total, le nombre le plus élevé du monde et plus de 600 000 décès, également le chiffre le plus important du monde. Le nombre de jours comptant moins de 5 000 nouveaux cas quotidiens durant le cycle complet de l’éclosion pandémique jusqu’à son contrôle n’est que de 62, toujours la pire performance parmi les pays échantillonnés. 

Selon les données, la situation parmi les principaux pays européens n’est pas encourageante. En ce qui concerne le nombre total de cas confirmés et de décès, la France, le Royaume-Uni et l’Italie se trouvent au haut de la liste.

Les données révèlent que certains pays asiatiques ont bien performé dans la prévention et le contrôle de la pandémie, grâce à des mesures efficaces telles que les interdictions d’entrée, la quarantaine et les contrôles rigoureux à la frontière. La Chine dénote le plus faible nombre de nouveaux cas confirmés parmi les pays échantillonnés et le plus haut taux de vaccination dans le monde ; Singapour et le Vietnam se classent au plus bas parmi tous les pays échantillonnés pour le nombre total de décès liés à la COVID-19 ; et la Corée du Sud a ajusté son niveau de réponse face à la pandémie de manière en temps opportun, ce qui a procuré 537 jours comptant moins de 5 000 nouveaux cas quotidiens. 

En ce qui concerne le nombre de personnes vaccinées, la Chine est l’un des rares pays en développement ayant le plus haut taux de vaccination anti-COVID-19 en raison de sa capacité à développer et à fabriquer ses propres vaccins. À l’heure actuelle, plus de 1,4 milliard de doses de vaccins anti-COVID-19 ont été administrées dans la partie continentale du pays. La Chine a aussi fourni plus de 500 millions de doses de vaccins anti-COVID-19 et de solutions mères à plus d’une centaine de pays et d’organisations internationales dans le monde, équivalant au sixième de la production totale de vaccins mondiaux. Toutefois, les statistiques révèlent aussi clairement que les progrès de la vaccination dans les pays en développement sont nettement moindres que ceux des pays développés, en raison de la sévère inégalité dans la distribution mondiale des vaccins. Les pays qui ont un piètre bilan de vaccination, tels que le Vietnam et l’Irak, sont encore loin d’atteindre l’immunité collective en raison de diverses contraintes, telles que les services de santé médiocres la rétention des vaccins par certains pays développés.

La polarisation dans le nombre de cas confirmés, le nombre de décès et le nombre de personnes vaccinées dans différents pays et régions du monde, comme le montre les statistiques objectives, est fortement lié aux politiques nationales de prévention et de contrôle de la pandémie et à leurs mesures, et signale le rôle crucial joué par le gouvernement d’un pays dans la prévention et le contrôle de la pandémie.

Traqueur de la COVID-19 : les derniers chiffres par pays

Nombre total de cas confirmés

Nombre de nouveaux cas

Nombre de décès

Nombre de personnes vaccinées

Nombre de jours ayant moins de 5 000 nouveaux cas quotidiens dans le cycle complet de l’éclosion pandémique jusqu’à son contrôle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.