ACTUALITÉ

Unité de l’opposition : Thierno Alassane Sall accusé de fricoter avec le régime de Macky Sall

L’unité de la frange la plus radicale de l’opposition est mise à mal par ce qu’on pourrait appeler le “cas Thierno Alassane Sall”. En effet, des voix s’élèvent de plus en plus pour décrier “le mutisme ou la bienveillance”, depuis un certain temps, du leader de la République des Valeurs envers le pouvoir, rapporte WalfQuotidien dans sa parution de ce mardi.

Propos controversés

En clair, selon le journal, l’ancien ministre est accusé de jouer le jeu du pouvoir. “Ce qui s’est passé, aujourd’hui, à l’Assemblée nationale est indigne de la République, et participe au discrédit du politique. L’opposition ne peut se résumer à l’invective et à la violence. Elle doit éviter de recourir aux méthodes qu’elle combat”, a-t-il écrit sur sa page Facebook. Des propos qui confortent ceux qui l’accusent de fricoter avec le régime de Macky Sall.

Supposé refus de se coaliser avec l’opposition

A cela, il faut ajouter ses absences aux différentes manifestations de l’opposition. Pire, certains militants de Pastef l’accusent ouvertement de refuser de travailler avec l’opposition, en particulier Birame Souley Diop, responsable de Pastef/Thiès, pour mettre en place une coalition en vue des élections locales.

“Instigateur” d’une division de l’opposition

Originaire de Thiès, il est soupçonné de vouloir diviser l’opposition dans le département de Thiès au profit de la mouvance présidentielle. Des soupçons de collusion avec “l’ennemi” qui ont poussé Ousmane Sonko à remettre les choses à l’endroit. Il affirme que Thierno Alassane Sall n’a rien à se reprocher.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top