CONTRIBUTION

Au regret de voir le senegal sombrait je ne peux retenir ma plume.

La politique harcèle, menace et bouleverse l’ordre normal des choses.

Le senegal n a pas besoin de voir ses fils mourir sur les champs de bataille politique alors que la covid a fini d’éprouver l’economie et les poches des « gorgorlou « 

Inutile de vous dire que c est anormal car vous n en faites qu’ à vos têtes.

Certes que l’histoire des nervis n est pas nouveau dans la sphère politique africaine et le Sénégal en particulier mais sa règlementation est nécessaire comme aime le rappeler le commissaire de police cheikhna keita aujourd’hui à la retraite.

Nom de Dieu et la conscience dans tout ça? Refusez de vous faire traiter comme des animaux et vous faire faire la sale besogne en période de campagne électorale.

Vos beaux muscles et pectoraux saillants pouvaient servir aux spectacles d un concours de body builders et non à massacrer le pauvre militant qui rêve de voir son terroir se développer et sortir de l’ornière.

La violence ne réglera en aucune manière un différend entre politique mais le peuple risque d en pâtir. Ayez conscience du danger dans lequel vous voulez plonger le senegal. N’ est-ce pas vous qui alertez sur la présence de terroristes et pour ensuite laisser une brèche que quiconque peut exploiter.

Ce serait injuste de votre part de laisser progresser cette tension latente qui mettrait le Sénégal dans une situation insoutenable.

A
Vous politiques.
vous versez vos dévolus sur les gros bras pour assurer votre sécurité mais sachez que la furie de la population est incontrôlable.

Les événements se succèdent mais ne se ressemblent pas : 23 juin 2011, Mars 2021 , s’ y ajoute l’ affaire du recrutement de nervis. C est des prémices d un chaos dont personne se sortirait indemne.

De grâce, au nom de vos croyances, au nom du tout-puissant , au nom des chefs religieux agissez en responsable et ensemble sauvons le pays , notre cher Sénégal.

Papa balla gueye, Journaliste

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top