L’éducation dans la lutte contre la pauvreté en Chine : n’abandonner personne

Un vieux dicton chinois dit que « Pour creuser un puits, vous commencez par un trou peu profond, et vous finissez par en obtenir un profond ». Cela signifie qu’un long voyage, commence par un premier pas. Cette citation provient de « Liu Zi Chong Xue », un livre écrit il y a 1 500 ans.

Le Président chinois Xi Jinping considère l’éducation comme la première étape fondamentale pour « creuser le puits » vers l’élimination de la pauvreté extrême en Chine, qui a été atteinte en 2020. 

« Pour creuser un puits, vous commencez par un trou peu profond, et vous finissez par en obtenir un profond ». Les bâtisseurs et les successeurs du socialisme doivent avoir à la fois une noble culture morale et des connaissances. » 

– Xi Jinping, Président chinois

Prévention des transferts intergénérationnels de la pauvreté 

L’école primaire Espoir de Yangjialing – Fuzhou, située à Yan’an, ville de la province du Shaanxi, dans le nord-ouest de la Chine, a été rénovée en 1995 grâce aux dons provenant de la ville de Fuzhou, chef-lieu de la province du Fujian, après que Xi Jinping, alors Secrétaire du comité du Parti communiste chinois pour la municipalité de Fuzhou, a encouragé les entrepreneurs locaux à aider à construire des écoles dans les régions moins développées du pays.

« Ne laissez pas vos enfants perdre dès la ligne de départ », a déclaré Xi Jinping lorsqu’il a visité l’école en 2015, soulignant que l’éducation était un facteur clé du développement dans les régions pauvres. Avec l’appui du gouvernement et de la société, l’école, qui n’avait qu’un seul enseignant et une seule salle de classe installée dans une maison-grotte, a connu des changements rapides. Elle dispose maintenant d’un bâtiment de quatre étages équipé de salles de classe multimédia modernes, et les écoliers peuvent y être demi-pensionnaires gratuitement.

Les statistiques publiées par le ministère chinois de l’Éducation en 2020 montrent que l’investissement total dans l’éducation du pays, y compris les repas gratuits et l’amélioration des installations scolaires, a augmenté de plus de 8 % par an au cours des trois dernières années. 

Conformément au Livre blanc de la Chine sur la réduction de la pauvreté publié en avril, 108 000 écoles ont été rénovées depuis 2013 dans le pays, afin de renforcer l’enseignement obligatoire de neuf ans dans les zones pauvres. 

« La réduction de la pauvreté doit commencer par la réduction de l’ignorance. Par conséquent, donner une bonne éducation aux enfants ruraux est une tâche importante pour lutter contre la pauvreté, et un moyen crucial de mettre fin à la transmission de la pauvreté d’une génération à l’autre », a déclaré Xi Jinping.

Réduire les disparités en matière d’éducation 

Prenant l’égalité en matière d’éducation comme base de l’égalité sociale, Xi Jinping a souligné à maintes reprises la nécessité de réduire l’écart entre les ressources et la qualité de l’éducation urbaines et celles des zones rurales.

Selon le ministère chinois de l’Éducation, au cours de la période couverte par le 13e Plan quinquennal (2016 – 2020), le budget central de la Chine a alloué environ 749,5 milliards de RMB (soit 114,6 milliards de dollars américains) pour soutenir l’enseignement obligatoire, 90 % des fonds ayant été consacrés aux zones rurales. Par exemple, des élèves issus de familles rurales pauvres se sont vus accorder des allocations de subsistance par le gouvernement afin de les soutenir dans leurs études. 

Selon le livre blanc de la Chine sur la réduction de la pauvreté de 2021, il n’y a pas eu d’abandon scolaire dû aux difficultés économiques dans les zones rurales. Tous les enfants issus de familles rurales pauvres peuvent maintenant recevoir les neuf années d’enseignement obligatoire, avec un taux d’achèvement de 94,8 % en 2020.

Avec la numérisation de l’éducation en Chine, l’infrastructure Internet a également comblé le fossé éducatif entre les villes et les zones rurales – les écoles primaires et secondaires à travers le pays étant toutes connectées à Internet. 

Les élèves de l’école primaire Espoir de Yangjialing – Fuzhou ont maintenant la possibilité d’expérimenter les « salles de classe internet », à travers lesquelles l’école utilise internet pour suivre des cours en temps réel qui sont donnés dans les écoles partenaires des grandes villes.

Des politiques préférentielles sont également utilisées pour accroître le nombre d’admissions d’étudiants pauvres, augmenter l’emploi des diplômés et aider les étudiants à sortir de la pauvreté à travers l’enseignement professionnel. 

Plus de 8 millions de diplômés de collèges et de lycées issus de familles pauvres ont reçu une formation professionnelle. 5,14 millions d’étudiants issus de familles pauvres ont reçu un enseignement supérieur et 700 000 étudiants issus de zones rurales et pauvres ciblées ont été inscrits dans les établissements d’enseignement supérieur clés.

laissez un commentaire