«VOL DE FREQUENCES » DE LA 2STV PAR LA TFM: Bouba et Ndiaga Ndour convoqués…

La Télévision futurs médias va devoir répondre aux charges qui pèsent sur elles, notamment de vol et de piratage de fréquences de la 2Stv. Ndiaga Ndour et Bouba Ndour, respectivement directeur général et directeur des programmes de la Tfm feront face ce mercredi, aux enquêteurs de la Brigade de gendarmerie sise à Faidherbe pour donner leur version des faits. Ils seront pasmoins de cinq personnes visées par la plainte de la 2STV.OutreNdiagaNdour et Bouba Ndour,trois autrestechniciens exerçant, au niveau de la Tfm, dans le secteur visé par les accusations,vont faire face à la Brigade de recherche de la Gendarmerie.Ces convocations font suite à la plainte déposée par M Elhadji Ibrahima Ndiaye dénonçant des exactions dontsa chaine de télévision, la 2Stv, est victime depuis au moins2018.Ala plainte, le Président directeur général de Origines SA a joint une liste exhaustive desjournées et des heures de distributions localisées par le distributeur satellitaire, ainsi que des procédures de piratages.«Tousles élémentssontrépertoriés avec des preuves irréfutables à l’appui», précise Elhadji Ndiaye qui ajoute que d’énormes préjudicesont été subis parsa société.«La main dansle sac » La situation est d’autant plus délicate, pour ne pas dire davantage, pour la Tfm qu’elle a été prise la main dansle sac. Non seulement, des investigations ont été menées par EutelSat, depuis quatre mois, afin de connaî-tre l’ampleur du trafic mené surses installations, des autorités ont été aussi informées dimanche dernier, aumoment où la Tfmfaisaitson live à l’occasion du drapeau du chef de l’Etat. Et à chaque fois qu’on coupait le signalsuspecté, la Tfmne diffusait plus. Son écran devenaitsubitement noir. Et quand la fréquence était re- mise, le direct revenait. Ainsi de suite. Même la procédure de piratage utilisée par les techniciens, avec du matériel hybride, qu’ils croyaientin détectable a été découverte etmise à nu. «Je ne rentre jamais dans le doute. Je ne porte pas plainte sans avoir de preuves matérielles tangibles», confie M.Ndiaye. Et d’ajouter : «Je suissurpris que ça soit une so- ciété de Youssou Ndour, dirigée par des membres de sa famille qui soit épinglée. Je ne négocie pas, je veux que la vérité éclate au grand jour et que justice soit faite.»

laissez un commentaire