A VOIR...

Massalikul Djinane : L’imam appelle à un retour vers les recommandations divines

La grande mosquée de Massalikoul Djinane a refusé du monde ce jeudi, marquant la célébration de la fin du ramadan, avec la fête de l’aïd-el-kébir, communément appelée Korité. Les fidèles musulmans, majoritairement les disciples mourides, s’y sont convergés pour la prière.
Après la prière des deux « raakas », l’imam de la grande mosquée a livré le message du khalife général des mourides. Serigne Moustapha Ibn Serigne Abdou Khadre a insisté sur le retour vers les recommandations divines pour la bonne marche de ce pays. Il a rappelé l’importance de l’apprentissage du Saint Coran qui, selon lui, purifie le cœur.

« L’islam est la meilleure des religions. Il faut toujours œuvrer à purifier les fondamentaux de cette religion. Cela nous permettra de suivre toujours le droit chemin et nous préserve de la déviance », a prêché l’imam.
Poursuivant, son argumentaire, il a demandé aux fidèles de toujours cultiver la paix et d’éviter de poser des actes pouvant porter préjudice à leur prochain. « Un vrai musulman ne doit pas se permettre de tout dire ou de faire ce que bon lui semble. Il faut éviter de vivre comme un bourgeois au point d’oublier ce que Dieu nous recommande. Serigne Touba nous a toujours demandé de toujours les recommandations divines », sermonne-t-il.

Avant d’ajouter : « le temps est très précieux. Il faut utiliser à bon escient car la vie, ici-bas, est éphémère. Multiplions les bonnes actions et tournons le dos à tous les interdits du fondateur du mouridisme. Suivons la voie tracée par Serigne Touba ». D’après l’imam, un musulman ne doit pas être « prétentieux, vaniteux, irascible ».
Également, il ne doit pas « tromper, trahir, ou faire des combines ». Bref, indique l’imam, il faut être à l’abri de tout ce qui peut nuire à son prochain ou altérer une relation. « Il ne faut pas terroriser les gens ou les dénigrer. Ce sont de mauvais comportements bannis par la religion. Il faut redoubler d’efforts dans les bonnes actions », a prêché Serigne Moustapha Ibn Serigne Abdou Khadre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top