A LA UNE

Tchad : Idriss Déby est mort de blessures reçues au front

Militaire et combattant rebelle avant de s’emparer du pouvoir par un coup d’Etat en 1990, il venait d’être réélu pour un sixième mandat. Un conseil militaire dirigé par l’un de ses fils le remplacera.

Il n’avait de cesse de se présenter comme un « guerrier ». C’est en guerrier qu’il serait mort, selon l’armée.

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis trente ans et partenaire-clé des Occidentaux contre les djihadistes au Sahel, est mort, mardi 20 avril, après avoir été blessé au combat ce week-end, a annoncé le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué lu à l’antenne de TV Tchad.

Militaire de carrière et combattant rebelle avant de s’emparer du pouvoir par un coup d’Etat en 1990, l’homme de 68 ans venait d’être réélu pour un sixième mandat. « Le président de la république, chef de l’Etat, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno, vient de connaître son dernier souffle en défendant l’intégrité territoriale sur le champ de bataille. C’est avec une profonde amertume que nous annonçons au peuple tchadien le décès ce mardi 20 avril 2021 du maréchal du Tchad », rapporte le communiqué.

Un de ses fils, le général quatre étoiles Mahamat Idriss Déby, 37 ans, lui a succédé, mardi, à la tête d’un conseil militaire de transition composé de quinze généraux qu’il a nommés. « Le décret no 1 du président du conseil militaire de transition (CMT), Mahamat Idriss Déby, porte désignation des quinze membres du CMT », lit-on dans ce décret, dont l’Agence France-Presse (AFP) a obtenu une copie. S’ensuivent, en plus du sien, les noms de quatorze généraux connus comme faisant partie du cercle de fidèles du chef de l’Etat mort la veille.

Mahamat Idriss Déby a dissous le gouvernement et l’Assemblée nationale. Le chef de la garde présidentielle, unité d’élite et garde prétorienne du régime, a juré que de nouvelles institutions verraient le jour après des élections « libres et démocratiques » dans dix-huit mois.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top