ACTUALITÉ

Le juridisme du buzz ne fait pas un État de droit (Par Thierno Bocoum)

Je condamne fermement et fortement cette tendance à ignorer le pardon et à emprisonner systématiquement des compatriotes. 
Dire que Adja Astou Cisse n’a rien dit de grave est une aberration et une abomination mais vouloir la mettre en prison après ses plates excuses est une ignominie.
Elle n’avait aucune intention méchante contre sa propre communauté et l’a exprimé clairement. 
Il faut arrêter ce zèle dans le traitement des dossiers hyper médiatisés.
La personne humaine peut faire des erreurs. Elle a droit au pardon et à la compréhension.
Le juridisme du buzz ne fait pas un État de droit.

À lire également  Affaire Adji Sarr/Sonko : ce terrorisme intellectuel est aussi un viol de la démocratie (Par Landing DIEDHIOU)
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top