SOCIÉTÉ

Autosuffisance en riz : La réalité des chiffres

Le Sénégal continue d’importer du riz alors qu’il pouvait atteindre l’autosuffisance. Mais pour le coordonnateur national du programme d’autosuffisance en riz, l’importation est tout simplement normale. « Si l’Etat du Sénégal n’avait pas augmenté la production en riz jusqu’au niveau où elle est actuellement, que serait devenues les importations ? », se demande Wally Diouf. Ce dernier a précisé sur Iradio qu’en 2018, le Sénégal a produit 1 million 132 mille 795 tonnes de riz.

Mais cette récolte n’a pas été totalement consommée en 2018, ni même en 2019. «C’est à peu près 327 mille tonnes en riz blanc qui sont consommées pendant l’année 2018 et qui peuvent couvrir, si on n’avait importé aucune graine de riz, à peu près entre 3 et 4 mois ».

Ainsi, pour le coordonnateur de l’autosuffisance en riz, si l’Etat avait interdit toute forme d’importation de riz, il y aurait un déficit, puisque la production totale ne couvre que 10 mois sur 12. « Le riz est une denrée extrêmement sensible, on ne se permettra pas de créer une tension qui va permettre à certains opérateurs d’augmenter le prix. On préfère laisser le marché ouvert », dit-il.

À lire également  Vidéo -Quand Baye Niasse raconte son premier pèlerinage à la Mecque
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top