CULTURE

04 Avril est intimement lié à l’histoire de la Franc-maçonnerie au Sénégal. Le saviez-vous ?

S’il y a une date qui ne fait pas l’unanimité dans sa commémoration, c’est bien le 4 Avril 1960.

La célébration du 04 Avril est un double mensonge devant le peuple sénégalais et une trahison face à l’attachement historique à nos valeurs morales et religieuses.

Que s’est il vraiment passé à cette date ? 

Officiellement, c’est la date de signature des accords de transferts de compétence entre la République Française et la Fédération du Mali qui était composée de la République du Soudan et celle du Sénégal.

La convention tripartite, portant transfert des compétences instituées par l’article 78 de la constitution du 04 octobre 1958, organise le transfert après accomplissement par les parties contractantes de la procédure prévue à l’article 87 de la même constitution.

La correspondance de Michel DEBRE du même jour offrait l’assurance d’engager, dès l’ouverture de la prochaine session de l’assemblée, les procédures constitutionnelles nécessaires à mettre en vigueur en vue de marquer l’accession de la Fédération du Mali à l’indépendance.

La kyrielle d’accord (économique, monétaire, militaire, enseignement supérieur, etc.) signée à la même date, organisant des dispositions transitoires et des concessions, marque le début du néocolonialisme et était en vérité un ersatz d’indépendance. Cet épisode humiliant de notre histoire, ne méritait ni parades, ni défilé encore moins une fête pour la Fédération torpillé par l’Elysée par le biais de son poète de service. 
Il n’était pas question d’indépendance le 04 Avril 1960, et le cas échéant cela ne concernait pas le Sénégal en tant que unité puisse que les accords groupés étaient pour la République du Sénégal et celle du Soudan (français). 

À lire également  Covid-19 : L’interdiction des rassemblements dans certains lieux publics prorogée jusqu’en janvier 2021

La Fédération, indépendante officiellement le 20 Juin, éclata naturellement par manque de communion dans la vision entre d’une part le poète-président Léopold SENGHOR qui voulait une stratégie de suivisme et de continuation de l’administration coloniale et d’autre part le nationaliste fier Modibo KEITA qui rêvait de rupture totale.

Le divorce intervint deux mois plus tard et le Sénégal proclama sa vraie fausse indépendance le 20 Août 1960, qui marque le second échec face à l’union et la victoire manifeste du colon dans sa dynamique de diviser pour mieux régner dans la communauté.

Pourquoi la fête nationale le 04 Avril et non le 20 Août ?

Le 04 Avril est intimement lié à l’histoire de la maçonnerie au Sénégal 

Pour les uns, c’était pour ne pas défiler sous les eaux pluviales d’Août. Et pour les autres, c’était pour honorer la Première dame qui y fêtait son anniversaire. La vérité est qu’ils ont tous tort ! 
L’histoire est très souvent déformée pour cacher des complots ou protéger des vendus.

Le 04 Avril est intimement lié à l’histoire de la maçonnerie au Sénégal, l’ensemble des défilés et parades rendent hommage à la 4ème obédience et héritière des 4 loges françaises : l’étoile occidentale fondée en 1899 et devenue active le 04 Avril 1900 qui est la première loge de la région de Dakar.

En effet, quatre loges se sont succédé, depuis la loge « Saint jacques de la vertu » en 1784 jusqu’à « avenir du Sénégal » fondé en 1893, la maçonnerie siégeait à Saint-louis avec majoritairement des militaires, marins et commerçants français comme membres.

À lire également  Octobre Rose / Abdou Karim Fofana : "Je vous demande de ne pas donner de crédit à ceux qui font une mauvaise image au pays"

Le Sénégal, dans sa vraie fausse indépendance, avait d’autres dates plus appropriées et significatives, eu égard à notre histoire, que le 04 Avril. Dans un pays à majorité croyant (musulmans et chrétiens), fêter la loge pilote de l’Afrique francophone est une honte et demeure, après le CFA, la plus grande trahison.

Aujourd’hui encore, cinquante cinq ans après nos pseudo-indépendances, le peuple sénégalais continue de célébrer par ignorance la gloire de la maçonnerie version G.L.F au pied du premier monument dédié à cet effet par le poète-président à savoir le symbole « satanique phallique » sur la place de la Nation.

Le récent ouvrage intitulé « obélisques » publié par l’ordre maçonnique de France, renseigne sur le sens de ce symbole pervers qui remonterait à la civilisation babylonienne et lié à l’histoire de Nimrud.

La double défaite du peuple sénégalais à cette date, nous invite à ne pas la célébrer et notre foi en Dieu exige que nous rasions les monuments et stèles érigés par les sociétés secrètes dans notre pays.

Depuis deux siècles, nous sommes dirigés par des maçons affiliés aux obédiences françaises, voilà les frères qui servent leurs loges avant notre pays en livrant sur un plateau d’or tous les secteurs de notre économie à cette France décadente et coupable de beaucoup de crimes contre l’Afrique.

La jeunesse, consciente et engagée, est en marche vers l’indépendance qui nécessitera des luttes et sacrifices pour l’avènement de la prospérité et le salut de notre continent. 
Tâchons d’y réfléchir !

Texte de M. Oumar DIAGNE 
S/G du Rassemblement pour la Vérité 

À lire également  inna lillahi wa inna ilayhi raji’un: Abdoulaye Wilane en deuil
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top