A LA UNE

Corruption à l’IAAF: Papa Massata Diack « vendu » par son associé

A Singapour, le dossier de corruption à l’Association internationale des fédérations athlétisme (IAAF) a connu un rebondissement. Ce mercredi 16 janvier, Tan Tong Han, associé de Papa Massata Diack dans la société Black Tidings, a été placé sous mandat de dépôt pour faux témoignage. Il aurait menti pour protéger son associé et ami sur une somme de 547 819 dollars qui a transité du compte bancaire de la société Pamodzi vers Black Tidings en 2014. A l’enquête préliminaire, Tan Tong Han avait déclaré aux enquêteurs que cet argent constituait le paiement d’une prestation. De plus, la rondelette somme de 524 064 dollars US avait été transférée du compte de Black Tidings vers le compte de l’athlète russe Liliya Shobukhova. Han disait qu’un homme du nom de John Pierre Bonor avait usurpé l’identité de Papa Massata Diack pour effectuer cette transaction. Des déclarations qui plus tard dans l’enquête, se sont révélées fausses puisque Han a avoué que le sieur Bonor n’a jamais existé. De plus, il est établi que Shobukhova qui avait été suspendu pour dopage avait tenté d’étouffer l’affaire en versant une forte somme d’argent. Après avoir menacé Papa Massata Diack et son associé de tout déballer, l’argent lui a été restitué via le compte bancaire de Black Tidings qui n’était en réalité qu’une société écran dont l’adresse s’est révélée être un bâtiment désaffecté. Black Tidings a été dissoute depuis 2014, au lendemain de l’éclatement de ce scandale de corruption de haut vol, nous dit Libération.

À lire également  Macky Sall face aux siens: Ces nouveaux opposants qui déchirent !
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top