TER: les brocanteurs et artisans prêts au pire

Impactés par le projet de Train express régional, des artisans et brocanteurs ont fait le déplacement devant le siège de l’Apix pour dénoncer les lenteurs de leur relogement. A peine arrivés, ils ont été sommés de quitter les lieux par les éléments du Commissariat central. Le président de l’association qui regroupe quelques 800 impactés a même été interpellé et conduit à la Police. N’ayant pu tenir leur sit-in devant les locaux de l’Apix, ces impactés ont manifesté leur grogne à la gare routière de Lat Dior. Ils se disent capables de faire pire que le mouvement des gilets jaunes qui secoue actuellement la France et promettent de faire une démonstration de force le 15 janvier prochain, jour de l’inauguration du TER.

laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :