A LA UNE

Souleymane Téliko: « il y a une précipitation dans le dossier Khalifa Sall »

Parler de l’irrecevabilité des candidatures de Khalifa Sall et Karim Wade, relève d’une violation flagrante des règles qui régissent la justice. Que ce soit pour le ministre de la Justice où une quelconque autre autorité. Seul, le Conseil constitutionnel est habilité à se prononcer sur la question, de l’avis de Souleymane Téliko. Le président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) se désole ainsi de la mainmise de certaines autorités à rejeter systématiquement les candidatures de ces deux principaux rivaux de Macky Sall. Souleymane Téliko s’est également penché sur la rapidité observée dans le dossier de l’ancien maire de Dakar devant la Cour suprême. « Dans le contexte actuel préélectoral, le contenu de la qualité de potentiels candidats, même prévenus, relève de cette célérité particulière qui est de nature à laisser penser que la Justice obéit à un calendrier politique. C’est une situation déplorable que nous regrettons et nous invitons tous les magistrats à se conformer aux exigences de neutralité et d’impartialité et à éviter de laisser penser que la Magistrature est un bras séculier de l’Exécutif. » déplore le magistrat.

À lire également  Le défilé du 04 avril 2021 ne sera pas célébré.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top