A LA UNE

Drame des Maristes: les aveux glaçants de Aïda Mbacké

Aïda Mbacké n’a pas été placée en position de garde-à-vue à l’issue de son audition mercredi dernier pour raison médicale. Cette information est d’autant plus avérée que Libération a révélé que la dame accusée d’avoir brûlé vif son époux a été conduite au Centre des grands brûlés. Elle est passée à table, elle a avoué son crime. Une amélioration de son état de santé sera synonyme de prison pour Aïda Mbacké. Informée par une de ses copines que son mari a convolé en secondes noces avec une italienne, la jeune femme explique avoir attendu que son époux s’endorme pour l’asperger d’un liquide inflammable et de lui mettre le feu. Ses mains sont dans cet état parce que, dira Aïda aux gendarmes, en arrosant son époux, le liquide s’est déversé sur ses mains. Un récit qui relate l’atrocité de cette triste histoire qui a très mal fini. Khadim Ndiaye repose désormais au cimetière, la petite fille née au lendemain du drame confiée à la famille du défunt. Quant à Aïda Mbacké, elle est partie pour de très longues années en détention. Une tragédie pilotée par… une rumeur.

À lire également  Aminata Touré chez le Khalife Général de Médina Baye (images)
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top